DSC_1178-removebg-preview zoom

Hover

DSC_1178 zoom

Hover

DSC_1179 zoom

Hover

DSC_1181 zoom

Hover

DSC_1182 zoom

Hover

DSC_1183 zoom

Hover

DSC_1184 zoom

Hover

DSC_1185 zoom

Hover

DSC_1186 zoom

Hover

DSC_1187 zoom

Hover

DSC_1188 zoom

Hover

DSC_1189 zoom

Hover

DSC_1190 zoom

Hover

DSC_1191 zoom

Hover

DSC_1192 zoom

Hover

DSC_1193 zoom

Hover

DSC_1194 zoom

Hover

DSC_1195 zoom

Hover

DSC_1196 zoom

Hover

DSC_1180 zoom

Hover

DSC_1178-removebg-preview
DSC_1178
DSC_1179
DSC_1181
DSC_1182
DSC_1183
DSC_1184
DSC_1185
DSC_1186
DSC_1187
DSC_1188
DSC_1189
DSC_1190
DSC_1191
DSC_1192
DSC_1193
DSC_1194
DSC_1195
DSC_1196
DSC_1180
Full Screen

George Lilanga – Je ne vois pas les choses qui sont très importantes pour moi, 1998

1 400

Hayoni mambo yahia sana siawaj kuyao (je ne vois pas les choses qui sont très importantes pour moi) de George Lilanga. Œuvre en format 61 x 61 cm sur support isorel. Parfait état et encadré dans une caisse américaine laquée noire par un professionnel.
Signature en bas à droite. Titré et daté au dos. Vendue avec son certificat d’authenticité.

REGARDEZ LA VIDEO          REGARDEZ LE CATALOGUE

George Lilanga est né à Masasi en 1934, sur les hauts plateaux à la frontière du Mozambique et de la Tanzanie et décédé en 2005 à Dar es Salaam, où vivait et travaillait. Des 1961, les sculpteurs Makonde l’initient à la sculpture. Il part s’installer avec eux dans la région de Dar es Salaam où les conditions de travail sont plus favorables. George Lilanga y fonde Nyumba ya Sanaa (the House of Arts) avec d’autres artistes en 1973 et développe simultanément un travail de sculpture et de peinture.
Ses œuvres dérivent de la culture Makonde et sont soumises à une pensée magique : les ancêtres, les génies et les forces naturelles y occupent une place importante. Elles apparaissent comme des mises en scène d’histoires ancestrales, mythologiques ou légendaires, jouées par la population villageoise ou urbaine. Toute l’œuvre sculpturale et picturale de Lilanga, si elle reste inspirée de cette culture, témoigne cependant d’une profonde révolution qui inaugure la naissance de l’individualisation et du talent personnel en Afrique. Ses œuvres polychromes révèlent un sens esthétique très développé et traduisent un sens aigu de la critique sociale et de la caricature. Surnommé « le Picasso d’Afrique », George Lilanga se nourrit de toutes ces traditions, qu’il renouvelle dans un contexte contemporain. Ses compositions marquent les esprits et la reconnaissance dont il bénéficie ne tarde pas à traverser les frontières.

EXPOSITIONS PERSONNELLES
2002 George Lilanga di Nyama: Mapico Dance, MAMCO, Geneva, Switzerland
2001 Tribute to George Lilanga, Alliance Française, Dar es Salaam, Tanzania
1999 Storie Africane: Georges Lilanga, Galleria Franco Cancelliere Arte Contemporanea, Messina, Italy
1998 Lilanga’s Cosmos, Sudou Art Museum, Tokyo, Japan
1995 Lilanga’s Cosmos, Tama Art University Museum, Tokyo, Japan

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2017 Independent, Bruxelles, Belgique
2016 Galeristes, Carreau du temple, Paris, France
2015 La fabrique à fantasmes, Regard sur la collection du musée de Ouidah, Fondation Zinsou, Bénin
2013 Mes Amours…, Bandjoun Station, Bandjoun, Cameroun. Focus sur la collection, Musée de la Fondation Zinsou, Ouidah, Bénin
2012 Haitian Masters & Contemporary African artists, Galerie Lumières d’Afrique, Bruxelles, Belgique
2010 Africa Rising, Société Louis Vuitton, Paris, France. African Stories, Magnin-A, Ancienne Banque du Maroc, Marrakech, Morocco
2009/2010 Africa ? Una nuova storia, Complesso del Vittoriano, Roma, Italy
2009 Against Exclusion, 3rd Moscow Biennial, The Garage Center for Contemporary Culture, Moscow, Russia
2007/2008 Why Africa ? La collezione Pigozzi, Pinacoteca Giovanni e Marella Agnelli, Torino, Italy
2006/2007 100% Africa, Guggenheim Museum, Bilbao, Spain
2005/2006 African Art Now: Masterpieces from the Jean Pigozzi Collection Museum of Fine Arts Houston, Houston, USA National Museum of African Art, Smithsonian Institution, Washington DC, USA. Arts of Africa, The Contemporary collection of Jean Pigozzi, Grimaldi Forum, Monaco
2004/2007 Africa Remix Museum Kunst Palast, Düsseldorf, Germany. Hayward Gallery, London, UK. Centre Georges Pompidou, Paris, France. Mori Art Museum, Tokyo, Japan. Johannesburg Art Gallery, Johannesburg, South Africa. Tingatinga and Lilanga, Kouchi Prefecture Art Museum, Kouchi, Japan
2000 Shanghai Biennale, Shanghai Art Museum, Shanghai, China. Art in Tanzania
2000, Dar Es Salaam, Tanzania
1998 Art in Tanzania 1998, National Museum, Dar es Salaam, Tanzania
1996 Dak’Art 96, Biennale de Dakar, Dakar, Senegal
1995 Africus, Johannesburg Biennale, Johannesburg, South Africa
1993 Haring K. and Lilanga, Pantheon Tama Gallery, Tokyo, Japan Discovery. Contemporary Art of East Africa, Ludwigshafen-am-Rhein Museum, Ludwigshafen, Germany
1992 Out of Africa. The Jean Pigozzi Contemporary African Art Collection, Saatchi Gallery, London, UK

  • Dimensions: 61cm x 61cm (sans cadre)
  • Epoque: 1998
  • Pays: Tanzania
Partager



Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.