Byeri Fang, Gabon

  • par

Les Fang attribuaient aux reliques ancestrales un grand pouvoir spirituel. Le culte du Byeri était pratiqué dans tous les villages Fang, aussi bien au Sud du Cameroun qu’au Gabon et Rio Muni.

Les  reliques, notamment le crâne, étaient conservées dans des récipients cylindriques en écorce et gardées par des têtes ou des figures en bois sculptées montées au sommet des récipients.

Les reliques étaient périodiquement extraites des coffres en écorce et honorées par l’application d’une pâte rouge, mélange de poudre de bois de santal et d’huile. Le père de famille évoquait  les ancêtres pour favoriser des vœux de richesse et fécondité.

La patine épaisse et noir de cette figure féminine sculptée resplendit encore des applications répétées d’huile de palme utilisée pour la purification rituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *