Bamana, Jonyeleni, Mali

  • par

Figure essentielle du Dy– société initiatique des Bamana – la Jonyeleni est « la matérialisation de l’âme de l’entité féminine qui est à l’origine de la création des pratiques initiatiques qui organisent la société et maintiennent l’ordre social » (Colleyn, Bamana, Un art et un savoir-vivre au Mali, 2002, p. 154). Ses emblèmes féminins sont ainsi « exagérés dans leur forme et consistent en surfaces planes, en cubes, cônes et cylindres qui se rejoignent par des angles vifs. Elles sont sculptées avec leurs vêtements, perles, bijoux de métal et scarifications marquées sur le corps. Elles rappellent la jeune fille dans son état idéal, à son plus haut degré d’attraction physique » (Ezra, Figure Sculpture of the Bamana of Mali, 1983, p. 11-12). Les jeunes hommes, fraîchement initiés, portent leurs sculptures pendant plusieurs mois dans les villages voisins pour annoncer leur passage à l’âge adulte et qu’ils sont prêts à se marier. La sculpture, appelée Nyeleni ou Jonyleni, présente toutes les qualités physiques, symboles de ses vertus intrinsèques, désirables chez une jeune femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *